Le Laboratoire

Créée officiellement au 1er janvier 2011, la Fédération des Sciences Archéologiques de Bordeaux regroupe les UMR PACEA (UMR 5199 CNRS), Ausonius (UMR 5607 CNRS), l’équipe CRP2A de l’UMR IRAMAT (unité multi-sites UMR 5060 CNRS) et l’UMS 3657 Archéovision. La fédération dispose d’un personnel permanent de 3 personnes ; le regroupement fédératif représente environ 280 personnes (permanents, personnels contractuels, tous doctorants confondus) et dispose d’un très large spectre de compétences dans les sciences archéologiques.

Genèse de la fédération

La construction de la Fédération n’a pas été instantanée mais résulte de l’apprentissage de collaborations durables autour des sciences archéologiques et de la volonté de structuration de l’archéologie du pôle bordelais. Le projet de PPF (Programme Multi Formation) « Notion de site » piloté par Henri Duday entre 2007 et 2010 a été l’étape préalable à sa mise en place, réunissant les membres des 3 UMR. L’objectif structurant de la FSAB a été atteint avec la construction du labex LaScArBx en 2010 que nous considérons comme la réussite de la réfléxion fédérative et donc, d’une certaine manière, le fruit avant l’heure de la FSAB. Cette dynamique a permis à l’archéologie d’occuper à Bordeaux une place unique (par les disciplines présentes, ses compétences, ses équipements) en France et en Europe.

Les objectifs de la FSAB

Le premier objectif de la FSAB est d’être un incubateur pour des projets interdisciplinaires. L’interdisciplinarité est une propriété collective. Elle ne se décrète pas, elle se cultive. Aussi, les équipes constituantes, via des projets croisés, à travers le labex ou d’autres sources mettent en œuvre des actions concrètes collaboratives. La connaissance mutuelle des spécialités, des métiers et des thématiques des équipes de la fédération est la base d’une démarche d’ouverture. La fédération a donc développé un système d’incitation en appuyant financièrement l’organisation d’ateliers, de manifestations qui impliquent les équipes. Elle joue également un rôle auprès des doctorants qui organisent chaque année une journée thématique.

La Fédération est un lieu de discussion et d’entretien du lien entre les équipes ce qui s’est concrétisé depuis 2017 par la présence d’agents dont les missions sont mutualisées dans le domaine des infrastructures informatiques et de la médiation/valorisation. Cette équipe, appelée à se consolider, confère à la Fédération une vraie identité.